Traversée des grandes rousses.

Publié le par nawale et olivier

 

 

Une course qu'on voulait faire depuis longtemps, au départ de l'alpe d'huez qui ferme le 28 avril, alore c'était le moment! Le principe en faisant cette course c'est qu'on passe par le pic Bayle et l'Etendard, deux sommets respectivement  a 3465m et 3464m!) On pourrait raser un mètre du Bayle pour égaliser, c'est vite fait!

Après ces deux sommets, on a plusieurs options pour la descente: le col de la barbaratte (un rappel il me semble et après du ski facile), la brèche des cochettes, court mais étroit et a 40 au début, et pour finir la cime des cochettes avec soit un couloir en 5.1, soit un couloir en 4.2 mais pour accéder a cette cime, il faut remonter une arête un peu éffilée selon le topo donc c'est plus long.

On démarre donc par le pîc Bayle, il y a beaucoup de monde, enfin un groupe de freeriders qui monte a pied, et deux groupes en ski de rando dont un avec guide. On laisse le guide tracer , on traine un peu derriere donc, on en profite aussi et ca nous permet de démarrer tranquillement. On finit la pente à pieds mais la ca traîne! Les gars devantsn'avancent pas mais c'est plutot une bonne choise car du coup, nous on est rando et on profite bien du paysage.

 

 IMGP4242 1Le pic Bayle, 1er objectif.

 

IMGP4246 1Les aiguilles d'arves.

 

IMGP4247 1

Go pro power!

 

 

IMGP4251 1

  Oisans.

 

IMGP4258 1

  Oli a fond.

 

IMGP4265 1C'est quand même bon ce tour ou on fait que descendre!

 

IMGP4267 1

 

On enchaîne sur la descente ,la neige est plutôt bonne, la petite barre est quasi invisible, mais on comprend qu'en été ca doit pas passer rando maintenant.

 

IMGP4274 1

La descente accomplie, c'est partit pour la remontée!

 

On fait une pseudo traversée puis on remet les peaux pour rejoindre le col des Quirlies puis remonter à l'Etrendard. La on est devant tous les groupes (il en reste que deux) et Oli fait la trace, toujours la caisse celui la! Au début j'avance bien mais je me prends une pétée (comme tout le monde sauf olivier) au milieu de la pente et je me fait rejoindre par un mec et le guide. Bonne pause au sommet (pas un pet de vent!) puis descente, ce coup la pas majeure. Le gros groupe du guide descend directement sur la barbatte pour rejoindre la station, on se retrouve a 4 avec deux autres gars.

 

 

IMGP4276 1

 

 

IMGP4281 1Montée à l'Etendard.

 

IMGP4283 1Sommet!

 

 

IMGP4285 1

 

 

IMGP4299 1

Oli trace les courbes, c'est un peu plat en bas, finalement heureusement qu'on remonte avant!

 

 

IMGP4305 1

 

On se régale bien jusqu'au moment de remonter au clochettes (j'avoue qu'a ce moment la je comptais redecendre a la breche des clochettes sans tirer sur l'arete pour les couloirs Nord car cette montée a été éprouvante! Le soleil tapait fort et il faisait bien chaud. Arrivée à la breche, les deux gars annoncent qu'il vont voir les couloirs, et je vois qu'Oli a très très envie d'y aller donc c'est partit.

olivier me prends mes skis (cte honte) pour l'arête qui est toute facile finalement. Re pause au sommet des clochettes puis on descend. Deux virages sautés en haut du couloir qui est étroit et...en poudreuse! La je commence a plus me sentir, le couloir serait-il en peuf? Mais des que ca s'élargit, je redescend, sur terre,  il est en fait tout plaqué par le vent des derniers jours! Pas mauvais quand même quand on skie dans les trace des deux précédents (ils sont passés devant).

 

 

 

IMGP4317 1

  Sur fond d'étendard.

 

IMGP4325 1

Le couloir nord.

 

 

Après ca la descente à été difficile. de la neige pas top à de la neige carrément dégueulasse sur les derniers 1000m de descente. j'ai personellement les cuisses qui fument alors ca n'as pas été très drôle surtout que je me suis boitée dans les rochers, mais plus de peur que de mal.

On finit par un goulet receptacle d'avalanches venant de touts les parois surplombantes (de grandes pentes a 40°), un vrai coupe gorge qui a emporté des vies malheureusement. On essaye de pas trainer mais la neige est proprement inskiable.

 

Un bien tour sur des sommets que l'on ne connait pas si bien mais ou les composantes altitude et descente (+ de 3000m de déniv) ne sont pas a négliger.

Publié dans ski de rando